• s-facebook
  • Google +

LE GANESHA, 137 rue de Nantes, 35000 RENNES, FRANCE   I      leganesha.rennes@gmail.com

L'importance de nourrir notre feu intérieur

May 3, 2016

 

 

Agni, ou le feu sacré en sanscrit, est le maître de notre transformation intérieure. Il nous permet de traiter tout ce que nous absorbons. En effet, il s'agit non seulement, de notre alimentation biologique mais aussi de ce que nous expérimentons tous les jours à travers nos sens et nos émotions.

Agni transforme tout en énergie pour nourrir notre corps, notre esprit et notre âme. Il veille également à éliminer tous les déchets de notre organisme et les brûlent, à maintenir nos sens affûtés, à nous rendre vivants et enthousiastes.

Lorsque nous alimentons en trop grandes quantités par rapport à notre capacité digestive, que nous nous nourrissons de toxiques (aliments ou relations) et que ce qui nous nourrit n'est pas adapté ou approprié à notre constitution alors notre santé, notre digestion biologique ou mentale vont être en déséquilibre. Nous nous retrouverons dans des situations difficiles qui affaibliront notre feu intérieur.

 

Le premier signe a identifier est la présence d'ama sur la langue au levé. Ama est le dépôt blanchâtre ou coloré, épais ou fin, gras ou sec, pâteux ou non sur tout ou partie de la langue et en général générant un goût et une odeur assez forte.

Ce signe ne trompe pas. C'est l'évidence que notre feu intérieur ne brûle pas correctement. D'où notre manque de motivation, de sommeil ressourçant, notre énergie qui fluctue durant la journée et divers maux gastriques tels que les nausées, les brûlures gastriques, les ballonnements et flatulences, la diarrhée ou la constipation.

Donc, avant d'aller trouver des remèdes pour tous ces symptômes, observons notre langue et nettoyons-la à l'aide d'un gratte-langue pour enlever ce fameux dépôt.

 

Là se trouve la clé de l'Ayurvéda, le coeur de cette médecine multimilénaire : raviver la flamme d'Agni et l'alimenter régulièrement.

 

Comme j'en ai déjà parlé dans un de mes précédents articles, il est important de nous nourrir d'aliments sains, locaux et de saisons. Il est évident que manger des sorbets et du gespacho en hiver qui sont des mets d'été relève d'un réel non-sens.

Deuxième point important, se nourrir selon sa constitution. Chaque personne étant différente, il est donc nécessaire d'apprendre à se connaître pour adapter son alimentation. Cela nourrira et régulera notre feu digestif.

Définir sa constitution n'est pas une mince affaire surtout pour les néophytes, d'autant que chez la plupart d'entre nous, deux doshas prédominent. Et puis, comme nous évoluons tous différemment selon notre histoire familiale et dans un environnement particulier, nous serons soumis aux variations du temps, des saisons, à l'équilibre énergétique du monde qui nous entoure. Il devient donc naturel d'avoir envie de manger et de boire chaud en hiver plus qu'en été, saison où la plupart des fruits et légumes sont gorgés d'eau pour nous désaltérer et rafraîchir.

 

 

J'ai eu l'exemple d'un ancien client qui ne mangeait que de la ratatouille quelque soit la saison. Il avait souvent des problème de peau tel de l'eczéma ou du psoriasis assez rouges, des inflammations digestives et ses dépendances à l'alcool et au tabac n'arrangeaient rien. 

Les changements d'alimentation que je lui ai conseillé et qu'il a suivi ont pu rapidement calmer ses problèmes de peux et digestifs et les soins du corps que je lui prodiguais chaque semaine lui ont permis de se poser et d'identifier la source de ses dépendances puis de mettre en place des actions pour s'en passer.

 

 

Ainsi, nourrir notre organisme est aussi important que nourrir nos sens.

Se retrouver face à nous-mêmes (m'aime) pour satisfaire nos besoins est fondamental. Sortir s'aérer, prendre un bon bol d'air frais, marcher pieds nus dans l'herbe, se faire masser, prendre un bon bain aux senteurs agréables, écouter de la belle musique, avoir des discussions enrichissantes, lire un livre inspirant sont d'autant de choses qui vont nourrir notre feu intérieur et le maintenir en équilibre.

 

Je conclurai par cette phrase "il n'y a rien de plus beau qu'un feu qui crépite". Nous sommes le Dieu de notre propre feu, faisons le vivre longtemps.

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

Sur le chemin: Pourquoi l'Ayurveda?

May 14, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts

September 4, 2017

Please reload

Search By Tags