• s-facebook
  • Google +

LE GANESHA, 137 rue de Nantes, 35000 RENNES, FRANCE   I      leganesha.rennes@gmail.com

Aux petits mots, les grands remèdes

December 16, 2016

Tout ce qui ne s'exprime pas , s'imprime.

 

Il y a des moments où dans la vie, nous n'arrivons pas à exprimer ce que nous ressentons et souvent par peur. La peur est souvent la première cause de tous ces maux qui s'impriment dans notre corps et que, bien souvent, nous ne souhaitons pas écouter... Et pourtant, si nous prenions la peine  de nous arrêter un moment et faire le point de ce qui nous arrive, de ce que nous ressentons et à quoi cela fait écho, nous éviterions bien des complications... Mais voilà, pour bien des raisons, nous préférons ne pas voir l'évidence alors qu'elle saute aux yeux, ne pas l'écouter ou la sentir, lui tourner le dos. Sauf, y'a rien à y faire, elle est toujours là et même si nous allons voir un médecin ou le pharmacien pour prendre des tonnes de médicaments, elle continuera à résonner en nous, encore et encore. Rien ne sert à se cacher les yeux à coup de conjonctivite ou de tourner le dos pour mieux l'exposer aux doux leurres de notre mental, elle est toujours là. Alors quoi faire ? Comment agir ?

Mais avant tout çà, savons d'où elle vient cette évidence et pourquoi elle nous revient sans cesse ?

Endormir un symptôme, ça peut aller de temps en temps, mais s'il revient ce n'est pas à cause du médicament qui ne fonctionne pas ou de l'incompétence médicale (quoique...) mais plutôt parce que nous ne nous rendons pas à l'évidence justement, parce que nous continuons à courir dans notre existence sans prendre un temps pour se poser, se mettre sur pause pour comprendre ce qu'il se passe en nous. Nous préférons fuir plutôt que de voir les choses en face, fuir dans le travail ou les charges familiales, fuir dans le sport ou la compétition, s'échapper toujours et encore... 

Et si nous nous arrêtions un moment, juste un instant pour faire le point sur ce qui nous dérange ? Ce qui nous démange ou ce que nous avons du mal à sentir ou à exprimer (comme un truc resté en travers de la gorge), du mal à digérer ou à évacuer ? Il s'agit d'agir en conscience et non plus de réagir dans l'impulsion.

Simple tellement c'est évident, une situation nous agace fortement mais nous rentrons notre colère de peur de mal être perçu, de peur d'être mal jugé ou pas reconnu comme une personne sage et calme, posée, sur qui on peut compter. Alors cette colère, cette peur va aller se placer à certains endroit dans notre corps selon que nous soyons Vata, Pitta ou Kapha. Et si nous ne faisons rien pour la calmer, elle va s'amplifier comme pour nous dire "Hey oh !!! Tu me vois mieux là ? Tu t'occupes de moi ou je continue ?".

Souvent, très souvent, nous la laissons et elle prend plus de place puis se déverse dans les organes périphériques et va ensuite aller ailleurs et c'est comme ça qu'elle va s'installer un peu partout dans notre corps déversant son énergie puissante et dévastatrice. Et le cancer apparait parce qu'on a pas pris soin de ce petit mal d'estomac, de ce petit rhume ou de bouton sur la joue... 

Je sens que je vous fait peur là. Bien ! Vous voici averti alors ! Vous êtes prêt à prendre les rênes de votre santé alors ! On y va ? C'est parti ! Mais je vous averti, je ne mâcherai pas mes mots, vous l'avez compris, je pense.

 

 

 

Avant de commencer, sachez que selon l'Ayurvéda, cette sagesse multi millénaire, tout ce qui se voit à l'extérieur se vit à l'intérieur et tout ce qui se vit à l'intérieur, se voit à l'extérieur. Un exemple ? Voyez comme votre attention peut être attirée par ce que vous souhaitez ardemment : une voiture, être enceinte, le dernier portable à la mode, etc. 

Eh bien, il en va de même avec nos pensées et nos émotions. Si nous avons peur de tomber malade, nous allons tomber tomber malade. Si nous avons peur de nous faire voler, tôt ou tard, nous nous ferons voler.

Et avez-vous remarquez également comment une ambiance peut jouer sur nous ? Une ambiance électrique va nous rendre à fleur de peau sans qu'on y prête attention, et pour certains d'entre nous, il suffira d'une nouvelle catastrophique annoncée par nos médias pour que la peur les envahissent. Les mots employés ont aussi leur importance et c'est avec ça qu'on manipule les masses. Mais là, je m'éloigne du sujet de cet article...

On ne peut pas nier l'évidence des facteurs environnementaux, planétaires et cosmiques. Nous vivons ensembles sur une même planète en constantes interactions avec tous les êtres qui y vivent. C'est donc logique que ce qu'il se passe à Aleph nous touche, par exemple.

Vous allez me dire, ok mais où veux-tu en venir ?

La réponse est simple. Si nous ne nous posons pas la question de la cause de notre mal d'hiver (sinusite, conjonctivite, syndrome grippal ou gastro, etc) nous n'arriverons pas à le soigner et le guérir.

Comment faire ? Il n'y a pas de remèdes à part celui que vous allez intuitivement trouvé en vous. En vous posant et en mettant en conscience la cause de votre état, vous trouverez forcément la réponse et l'action à associer pour mettre votre corps en auto-guérison.

 

Voici maintenant quelques trucs ayurvédiques concrets pour se soigner d'un rhume, d'une otite, d'un mal de gorge, d'une gastro ou d'une grippe en quelques jours :

 

- Faire une petite diète pendant deux ou trois jours serait super surtout si vous avez de la fièvre !

- Reposez-vous au maximum. A quoi ça sert de courir partout si vous êtes HS ?

- Buvez beaucoup de boissons chaudes, des tisanes dépuratives feront très bien l'affaire.  

- Pour les rhumes, nettoyer vos sinus avec de l'eau tiède salée à l'aide d'un rhinohorn 

 

 

(réchauffez les pipettes de sérum physiologique pour les bébés avant de l'instiller dans ses narines)

Faites-vous des massages des sinus à l'huile essentielle de Saro, Ravintsara ou menthe poivrée mélangée à de l'huile végétale pour éviter les rougeurs.

Puis faites-vous des inhalation à l'eau chaude jusqu'à ce que vous soyez complètement rétablis.

- Pour les maux de gorges, un gargarisme matinal et en soirée à l'eau salée et à la poudre de curcuma est tout à fait indiqué après avoir brosser ses dents et gratter sa langue. Vous pouvez également vous préparer un petit sirop si ça pique à base de gingembre et curcuma frais ainsi que d'ortie, de thym et de fenouil. Eviter de le faire avec du miel ou du sucre blanc, optez plutôt pour du rapadura (sucre de canne non raffiné).

- Pour les otites, mettez-vous qq gouttes d'huile végétale dans les oreilles chaque matin. Ne les nettoyez jamais avec un coton-tige qui pousse le cérumen en paquet au fond du conduit auditif et forme des bouchons plutôt que de les nettoyer. Ne mettez jamais d'eau dedans.

 

Voilà vous savez tout ! Si vous souhaitez en connaître un peu plus sur le domaine des significations des maladies, allez voir de ce côté-ci et passez votre commande.

 

Et n'oubliez pas ! Pour conserver une bonne santé, ne manger que quand vous avez faim et pas par habitude... A vous de jouer !

 

 

Please reload

Featured Posts

Sur le chemin: Pourquoi l'Ayurveda?

May 14, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts

September 4, 2017

Please reload

Search By Tags